11H

 

J’SUIS MANOUL (décembre 2017)

Je vais raconter à vous ma petite histoire. Je suis Manoul et je viens de loin pour vous la dire à ma manière. Je suis content que je peux partager un moment de ma vie avec vous. Excusez un peu moi mais je parle pas le français comme il faut. J ’aime beaucoup le naturel c ’est pour ça que je raconte les choses que je vis. Je raconte les histoires de moi dans le plein air mais je peux aussi le faire dans l ’intérieur. Si il y a la pluie, je joue sous un préau, sous une bâche ou dans le bâtiment que la personne qui m ’invite me mettra à disposition. Je joue pour échanger avec le nouvel personne et pour donner un peu de mon voyage.

Dans le pestacle, j ’essaie de faire de la musique, du poétique, du comique et du dramatique. Si vous invitez moi, alors je viens avec le bon cœur. Je joue ma vie devant les yeux de vous et après, pour manger un peu, je passe le chapeau de ma tête.

Le comédien qui joue moi... !

Il s’ appelle Emmanuel Dorand. Il dit qu’ il a fait sa formation de comédien dans sa ville de l ’enfance, à Fribourg en Suisse. Une madame m ’a ditqu ’il était né à Calcutta en Inde avant d ’arriver dans la Suisse. Lui, ildit aussi qu ’après la formation de comédien qu ’il a fait avec Gisèle Sallin et le Théâtre des Osses, il est parti dans le Théâtre du Soleil d’ Ariane Mnouchkine. Il est resté cinq ans là-bas et il a joué sur tous les continents de la terre. On m’ a dit aussi de lui qu ’il aimait beaucoup le théâtre dans le plein air et que tout petit déjà il était passionné par le théâtre de rue et le théâtre forain. On dit aussi qu ’il joue beaucoup le théâtre avec plein de gens et quand il joue pas, il donne les cours dans les écoles et son stage “Le Cercle des Enchanteurs“ pour dire comment ils peuvent aussi faire le théâtre. Il fait aussi la création et l ́organisation des manifestations pour les artistes, comme La Forêt des Arts ou le théâtre d ’appartement. Si vous voulez mieux savoir sur lui : www.lesdebrouillarts.ch

 

LES CONTES D’HOFFMANN (opéra-bouffe de Jacques Offenbach)

A Equilibre par l’Opéra de Fribourg (janvier 2018).

A Munich, dans la taverne à vins de Luther, le poète Hoffmann, flanqué de son confident Nicklausse, entame le récit de ses trois amours malheureux, dans lesquels le conseiller Lindorf a joué un rôle crucial, vêtu de trois costumes différents, tous plus diaboliques les uns que les autres. Dans la passion folle d’Hoffmann pour la poupée Olympia, Lindorf est devenu Coppélius, camelot brisant net le rêve impossible du poète. Face à la cantatrice Antonia, il a été le Docteur Miracle, charlatan maléfique dont les conseils ont foudroyé la jeune fille, et tué par là même l’amour éperdu d’Hoffmann pour elle. A Venise enfin, le magicien Dapertutto a manœuvré la courtisane Giulietta – objet des désirs d’Hoffmann – pour qu’elle obtienne de lui son reflet – autrement dit son âme. Mais Giulietta a fui, et la jalousie et le crime se sont mêlés à cette histoire sordide, funeste une fois de plus.

 

FIFF (mars 2018)

En mars, tous les élèves de 11H participeront à une matinée consacrée au FIFF. La projection est suivie d’un entretien avec le réalisateur afin de prolonger la réflexion.

 

PAS DE FUMEE SANS FEU (mai 2018)

Pas de fumée sans feu est un spectacle issu du théâtre de l’absurde qui cherche à comprendre quelques-unes des aberrations humaines. C’est une conférence loufoque qui voyage entre deux époques – le XVIe siècle et aujourd’hui – mais aussi entre deux visions du monde. C’est un hommage rendu à Michel Servet, brillant penseur condamné au bûcher pour ses convictions. Une histoire terrible racontée avec l’innocence du clown sans rien ôter à sa profondeur et à son universalité.

Et c’est enfin un petit clin d’œil à tous les libres-penseurs de partout et de toujours.

Théâtre Frenesi (Neuchâtel)